Martinique - Une perle dans les Caraibes.

Publié le par Neha

La Martinique,

Petite île, si jolie. Un petit bout de terre dans les caraïbes où j'ai trouvé le calme et la sérénité pendant quelques semaines. Un paradis où les arcs en ciel sont tellement beaux, où la végétation ne respecte que sa propre loi, où les gens sont si accueillants. L'air salin, la chaleur du soleil et la douceur du sable fin ont eu un effet secondaire sur moi et ceci après seulement quelques heures là bas. Une nuit au bungalow m'a suffit pour décompresser et d'un seul coup, vous ne vous souciez plus de rien, vous respirez, vous vous apaisez, les lézards ne vous surprennent plus et les grillons vous bercent la nuit ...

C'est fou, cette vie ici en région parisienne. Cet endroit qui nous maltraite sans qu'on s'en rende vraiment compte. Pollution olfactive, auditive, visuelle, par lesquelles on se sent agresser en permanence de jour comme de nuit. On l'accepte sans vraiment faire attention, mais on rêve d'ailleurs, continuellement. C'est difficile de se satisfaire de ce que l'on a ici, entre quatre mur avec vue chez le voisin, quand on aime l'espace et la nature. Ou alors il faut avoir les moyens de vivre dans un endroit un peu privilégié... Ah! La tranquillité... Un toit sur la tête, un petit coin d'herbe arboré, une vue dégagée sur un paysage libre d'être ce qu'il est, un hamac, un air pur, de la nourriture saine, de l'eau propre et voilà, je suis chez moi, dans la simplicité de la vie. Cette vision, me soulage. C'est comment votre coin de paradis à vous quand vous fermez les yeux ?

Mais heureusement le printemps approche ! Heureusement ici en métropole nous avons la joie de voir la beauté des quatre saisons, heureusement ici nous sommes entouré de nos proches, de nos habitudes et de nos rituels qui finalement manquent lorsque l'on est pas vraiment chez nous.

Mais les habitudes se prennent vite. Les petits déjeuner sur la terrasse avec vue sur la Montagne Pelée me plaisait beaucoup. Les planteurs au Touloulou avec vue sur la mer des caraïbes aussi. Les balades, les baignades et tellement, tellement, de choses ! Je ne peux pas tout décrire... C'était un voyage très attendu une fois réservé, mais inattendu par la destination et surtout, un an en arrière je n'aurai jamais imaginé que je me baignerai cette année dans les caraïbes et en plein hiver.

Vous n'imaginez pas, mais j'ai des étoiles pleins les yeux. Avoir parcouru l’île pendant trois semaines, c'était formidable. Ce sont des moments inoubliables que j'ai passé là bas et je mesure ma chance d'y être allée, d'avoir rencontré ces gens merveilleux avec un coeur énorme, c'est inestimable.

En plus des paysages de rêve, cette île m'a réservé de belles découvertes, l'îlet la perle, Gatien le seul verrier au chalumeau de l'île, la tortue de l'anse noire ...

Je partage avec vous quelques souvenirs de l’île aux fleurs, profitez bien, accordez vous une pause. Respirez devant l'immensité de la nature... Et si l'envie vous prend de vous envoler pour la Martinique, si vous grimpez la Montagne Pelée, vous trouverez certainement au sommet, un marble "Nuage de CO2 aux pluie acides" de Guillaume Thoraval, que j'ai pris soin de déposer là haut. Si vous le trouvez, il est à vous.

 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.
 Martinique - Une perle dans les Caraibes.

Inspiration - Réflexions - Croquis

Publié le par Neha

Les idées fuses, les envies s'accumulent, les motifs me parlent, les couleurs m'envahissent, les effets de matières, les formes et les possibilités, l'imagination, mes réflexions, la logique, la peur, le désir, processus créatif, bouillonnement cérébral, des picotements au bout des doigts et la musique et tout ce qui m'entoure et tout ce que je vois, ce que je veux, ce que j'aimerais, ce que j'envisage, ce que je peux. Prendre des décisions, faire des choix. Les entrailles qui s'angoissent, le cœur qui s'ébranle, l'espoir qui me parle. Et quand je m'emporte et quand je m'acharne. Paralysie et frénésie se confondent. Ah! Le feu créatif...

 Inspiration - Réflexions - Croquis

Billes de Verre - Petites oeuvres d'art mysterieuses

Publié le par Neha

Il n'y a pas que les enfants qui rêves de gagner des tonnes de billes dans la cours de récréation. Moi aussi j'en rêve d'abord et comme beaucoup de verriers d'ailleurs...

C'est très peu courant en France de collectionner les billes, nous associons cela plutôt à un jeu enfantin, elles n'ont aucunes valeur à nos yeux. Pourtant au delà de nos frontières, il existe de vrais amateurs de ce type d'oeuvre d'art. Evidement, il n'est pas question de collectionner les petites agathes que nous avions plus jeune, il s'agit plutôt de sphères en verre dans lesquelles sont inclus ou implosés différents motifs, floraux, abstraits et mystérieux. Paul Stankard ou Yoshi Kondo sont de vrais maîtres en la matière, l'un connu pour ses sphères énormes composées d'une multitude d'éléments représentant faune et flore, tandis que le suivant est connu pour ses incroyables superpositions de points... Je vous conseille d'effectuer une petite recherche rapide pour vous donner une idée de ce dont je parle, ça vaut vraiment le détour. Et si cela éveil en vous une certaine curiosité, sachez que vous trouverez de nombreux artistes verriers américains ou japonais sur la toile dont le talent dépasse l'entendement ! Et la il semblerait que les français s'y intéressent de plus en plus et ça, c'est bon.

A l'instar de toutes les sculptures que vous pouvez trouver sur votre chemin dans les galerie d'art, les billes de verre, uniques en leur genre, que l'on nomme "marble" dans les pays anglophones, peuvent aussi valoir de l'or. Et ce n'est pas très étonnant, lorsque l'on sais que certain verre sont constitués de cuivre ou bien que l'on vaporise de l'argent dessus. Mais surtout, leur valeur à mes yeux va bien au delà de la qualité de la matière première ! Si Séraphine de Senlis utilisait des peintures dont la composition nous échappe encore, il n'en reste pas moins le résultat formidable de ses toiles. Et lorsque je prend conscience du temps consacré pour chaque technique, lorsque je pense aux nombres d'essais qu'un verrier doit effectuer pour acquérir un savoir faire, découvrir des effets, les maîtriser et être capable de les reproduire, lorsque je pense au temps que cela prend pour réaliser un petit marble ... c'est tout simplement fou !

Je reste sans voix lorsque que je regarde maintenant ces billes qui garderont leurs secrets pour l'éternité et il en va de même pour l'âme du verrier qui à déposer sa passion à l’intérieur... Même si les mystères de ces billes semblent nous échapper, je suis capable de rester de longues minutes devant chacun des marbles que j'ai eu l'occasion d'avoir entre les mains, comme ceux de Beau Barett ou encore de DMS Art Glass, à essayer de décrypter, techniques, couleurs, méthodes... et tout simplement a contempler la beauté de l'oeuvre.

Alors moi aussi, je commence à me passionner pour ces billes et entre deux perles je m'essais à la pratique de cette technique difficile. Voici le résultat de mes dernières expérimentations. Je débute alors...

Billes de Verre - Petites oeuvres d'art mysterieuses
Billes de Verre - Petites oeuvres d'art mysterieuses
Billes de Verre - Petites oeuvres d'art mysterieuses
Billes de Verre - Petites oeuvres d'art mysterieuses
Billes de Verre - Petites oeuvres d'art mysterieuses
Billes de Verre - Petites oeuvres d'art mysterieuses

L'histoire des perles de la préhistoire à nos jours

Publié le par Neha

Dans mes rêves, plus tard chez moi il y aura une grande bibliothèque composée d'étagères et elle s'étalerait sur tout un mur. Les romans de Jane Austen et des sœurs Brontë côtoieront les beaux livres d'art et les livres mystérieux. Vous savez, ceux avec de belles couvertures, parfois en cuir ou recouvert de tissus, usées par le temps et à l'odeur si particulière du vieux papier qui a jaunit. Alors, je pourrais m'installer dans un magnifique fauteuil douillet, large et confortable, glisser mes pieds sous un petit plaid en laine bien chaude et me blottir contre un coussin moelleux pour y lire un livre ou bien feuilleter quelques pages d'un magazine... A côté, il y aurait une petite table ronde sur laquelle il y aurait une lampe et un embrouillamini de bouquins en cours de lecture, simplement parce que je ne reste jamais ordonnée très longtemps et que je suis souvent indécise sur mes lectures...

Mais en attendant, ma petite étagère actuelle se remplit discrètement et j'ai eu le plaisir de recevoir pour Noël un livre magnifique, qui n'est malheureusement plus édité et par conséquent plutôt rare et cher. Il s'agit du livre de Lois Sherr Dubin, L'histoire des perles de la préhistoire à nos jours, qui est sans doute une sorte de bible en la matière. Ce livre ne traire pas seulement de la perle de verre, mais aussi des autres perles, en os, en pierre, en porcelaine c'est intéressant, enrichissant et inspirant.

J'en rêvais depuis un moment, car je m'interroge de plus en plus sur l'histoire de mon travail de verrier au chalumeau et sur la perle particulièrement. Et oui, d'où viennent les techniques que j'utilise aujourd'hui, au 21 ème siècle et comment réalisait-on des perles de verres autrefois ? Comment la perle a t-elle évoluée dans le temps, selon les cultures et les civilisations, qu'elles particularités de formes et de motifs avaient t-elles ? Qu'elle était leur valeur et à quoi servaient-elles? Trésor ou pacotille ? Esthétique ou ésotérique ?

C'est bien dans ce livre que je pense trouver la majorité de mes réponses. Il s'agit de 40 000 ans d'histoire du néolithique à nos jours. Alors ce livre, que j'ai entre les mains, ne me laisse pas du tout indifférente. Moi, Nathalie petite demoiselle de l'an 2000, je reproduis des techniques ancestrales. Je détient entre mes mains un savoir qui à une histoire, un passé et une âme.

C'est simplement incroyable et fantastique. D'autant plus lorsque l'on sais que ce savoir faire a bien failli disparaître. J'ai entendu dire qu'autrefois lorsqu'un verrier divulguait son secret, il pouvait être mis à mort pour avoir fait ça. On comprend mieux pourquoi au fil du temps il est devenu rare, ce savoir. Mais heureusement aujourd'hui nous savons qu'il est primordial de le transmettre pour le garder en vie, le faire vivre et surtout pour l'enrichir.

J'espère d'ailleurs bientôt avoir l'occasion de transmettre moi même ce que je sais faire aujourd'hui. Vous accueillir, vous mettre face à la flamme et vous permettre de découvrir cette magie et ce plaisir de travailler le verre. D'ailleurs si la curiosité vous pique et que ça vous gratte un peu trop, je suis prête à vous servir !

L'histoire des perles de la préhistoire à nos jours
L'histoire des perles de la préhistoire à nos jours
L'histoire des perles de la préhistoire à nos jours
L'histoire des perles de la préhistoire à nos jours

Atelier- Nouveau Chalumeau CFG 3 têtes

Publié le par Neha

Jusqu'à présent mon chalumeau, que j'adore et dont je ne me séparerai jamais, un Nortel Midrange Plus, comblait toutes mes espérances en matière de filage du verre sur mandrin, autour de la perle et de la petite sculpture. Avec ses deux embouts ronds que l'on nomme buses, j'avais la possibilité de filer du petit format ou du plus gros. Ideal pour le travail de la perle donc.

Mais dernièrement, mes ambitions de verrière se sont vues augmenter d'un cran, après avoir découvert le soufflage du verre sous forme de tube. Cette discipline, que je côtoie de près ces six derniers mois, m'a ouvert une porte qui m’entraîne maintenant sur de nouvelles pistes que j'aimerais associer au travail de la perle. J'y vois tellement de possibilités que je ne sais par où commencer... Mon imagination déborde un peu et mes carnets de croquis aussi.Sans compter qu'il me reste énormément de choses à savoir faire sur la perle, c'est encore beaucoup de séances d'entrainement qui m'attend!

Cela implique entre autre, l'introduction d'un autre type de verre, le borosilicate, que j'ai un peu travaillé ces derniers temps sous forme de pendentifs ou de billes. Jusque là je travaillais avec du verre ordinaire, du verre sodocalcique, en particulier le verre de murano de chez Effetre. Mais avec ce chalumeau, je vais pouvoir travailler plus facilement le tube grâce aux différentes buses certaines techniques me seront plus accessibles.Tous cela va me permettre de créer de nouvelles choses... Mais bon, tous ceci demande beaucoup de temps d'apprentissage et le monde n'est pas devenu monde en un jour... Il va donc falloir s'armer de patience et puis j'ai toute une vie pour apprendre non?

Du coup lorsque j'ai vue cette annonce sur internet via le groupe facebook des " Verriers au chalumeau de France " concernant un chalumeau CFG à 3 têtes, j'ai sauté dessus! Normalement j'aurai du m'offrir un concentrateur à oxygène de plus, mais les occasions comme celles ci sont tellement rares qu'il m'a semblé préférable de le prendre. Le concentrateur attendra encore un peu...

Je suis vraiment impatiente de voir sa flamme mais pour commencer, je vais devoir le nettoyer un peu pour le faire briller de mille feux et lui redonner son éclat d'autrefois ! Lui trouver un support pour le fixer à la table de travail et puis modifier ma hotte pour pouvoir changer de poste sans débrancher les chalumeaux.

Assez parlé, voici l'objet du monologue en image...

Atelier- Nouveau Chalumeau CFG 3 têtes
Atelier- Nouveau Chalumeau CFG 3 têtes
Atelier- Nouveau Chalumeau CFG 3 têtes
Atelier- Nouveau Chalumeau CFG 3 têtes

Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre

Publié le par Neha

A quelques heures du réveillon de Noël, j'ai finalisé une dernière demande, sur mesure, qui m'a permis d'ouvrir une nouvelle porte dans un domaine que je n'ai pas encore abordé ici, celui de l'art de la table. Pourtant j'aime la vaisselle et j’aime prendre le temps à l'occasion d'imaginer différentes atmosphères, qui nous sortent un peu de notre routine, mais jamais rien d'extravagant... Souvent ce sont les petites récoltes de balades, qui se retrouvent sur la table... La symbolique ou le souvenir d'un moment à plus de charme qu'un objet acheté en magasin, produit à la chaine, sans âme et sans histoire sinon celle de son parcours industriel. La nature nous offre tous les jours et selon les saisons de quoi embellir notre quotidien. Qu'ils soient éphémères comme les fleurs ou éternels comme les coquillages par exemple, une multitudes de petites merveilles nous attendent dehors, c'est à nous de voir leur beauté...

Pour la vaisselle, j'aurai une tendance à préférer des assiettes et des plats simples, blancs, épurés et tout en rondeur. Avec peut-être pour seule extravagance un jeu sur les textures, mais à la seule condition d'avoir pour unique couleur, un beau monochrome à la Whiteman ! Ce choix permet de mettre en valeur facilement et rapidement n'importe quel plat. De cette façon j'éprouve beaucoup de plaisir à savourer un plat, parce que le visuel comme l'odeur d'un met joue un rôle essentiel dans le plaisir d'une dégustation... . Aussi parce que j'aime apporter de la couleur autour de mon assiette avec une jolie nappe en tissus et quelques fleurs l'assiette blanche est idéale !

J'avoue cependant, avoir un faible pour la vaisselle artisanale en terre et alors là... le blanc est irrévocablement mis au placard! Vive les couleurs profondes, intenses, et bigarrées comme le bleu ou le rouge par exemple! ... Quoique... certains blancs sont vraiment beaux et uniques, transparents même parfois. Un plaisir qui reflète mon amour pour l'artisanat. Une jolie nappe blanche et quelques fleurs sauvages annonceront un succulent repas et de la bonne cuisine familiale, comme j'aime. .

Mais vous devez vous en douter quand même... Ce que je préfère sur la table, c'est la verrerie ! J'aime les verres à pieds, longs, ronds, à eau de vie, verre à tout ! Je les adore... mes favoris sont les verres à liqueur, je les trouve mignon, féminin et j'adore boire un petit verre de liqueur de temps en temps...Il existe différentes formes de verre, car celles ci ont une vraie influence sur la façon dont nous allons percevoir notre boisson. Surtout pour le vin. Le verre doit capter les arômes du vin et les canaliser vers le nez.. Si le vin est jeune, un verre avec un ballon plutôt grand est recommandé ainsi il pourra libérer ses arômes plus facilement tandis qu'un vieux vin sera servi dans un petit ballon afin d'éviter qu'il ne s'évapore trop vite. Quand au pied, il est tout aussi important car il permet de tenir le verre sans réchauffer le vin. Esthétiquement, j'aime bien que le pied d'un verre soit décoré mais je préfère que le ballon reste transparent pour pouvoir apprécier la couleur du contenant.

Et ce qu'il y a de bien avec le verre, c'est que c'est un matériau que l'on peu transformer à volonté. A défaut de savoir souffler le verre pour le moment, et vous montrer une superbe collection de verre soufflé à la main et à la bouche, je me suis affairée à réaliser des accessoires pour la table.

Dans un premier temps, je me suis penchée sur les porte couteaux. Ainsi, en fonction de ce que l'on m'a demandé, j'ai élaboré ce modèle de porte couteaux que je pense décliner de différentes façons. Ce sont des canes complexes ornés de part et d'autre de torsades transparente pour apporter un peu de légèreté. Je pense décliner les ornements ainsi que les couleurs de la canne de verre. Mais en attendant, après ce long post je vous laisse profiter des images... Pour l'occasion j'ai fais une petite mise en scène qui j'espère vous plaira ! Bonne soirée !

Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre
Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre
Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre
Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre
Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre
Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre
Neha Crea - Art de la table - Porte couteaux en verre

B.O triangle en verre - Girls just want to have fun !

Publié le par Neha

A l'approche de Noël, j'ai souvent des commandes, qui finalement raisonnent comme des petits challenges et qui je dois le dire pimentent bien mes heures au chalumeau... Pour cette création sur mesure finalement ce n'est pas tant la réalisation qui a été compliquée mais plutôt le montage pour associer deux idées en une; Un triangle et deux perles rondes. Mais heureusement après en avoir discuté avec Julie mon amie toujours de bon conseils, nous sommes tombées toutes les deux d'accord sur ce montage. La personne qui va recevoir cette commande aime les boucles d'oreilles qui ont de la personnalité ! J'espère qu'elle sera comblée... En attendant j'ai aimé travailler dessus, on ose souvent les motifs géométriques mais les formes un peu moins. Le résultat final sonne comme un petit air de Cyndi Lauper... "Girls just want to have fun "...J'adore !

B.O triangle en verre - Girls just want to have fun !
B.O triangle en verre - Girls just want to have fun !
B.O triangle en verre - Girls just want to have fun !

Neha Crea - l'atelier

Publié le par Neha

Petite image en direct de mon atelier où je buche sur des portes couteux et des boucles d'oreilles géométriquement complexe !!

Neha Crea - l'atelier

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog